Alpinisme hivernal dans Belledonne - Arête de l'Aigleton

La neige n'est pas là, il faut faire avec,  alors au lieu d'aller rayer des ski avec 200 autres enervés dans le vallon du Crachet, pourquoi ne pas profiter de ces conditions pour aller faire une peu d'alpinisme hivernal ?

Les accès sont encore faciles et le coup de chaud du début de semaine devrait avoir compacté la neige et permettre des déplacements faciles sans planche.  

Voilà les arguments que j'ai présenté à ma compagnone du jour et qui nous amène à 8 h du matin au parking de Prabert déserté.

La trace de montée est bonne et nous arrivons vite au pied de l'arête.

Là plus de trace, nous sommes les premiers de l'année. Une succession de pentes de neige et de petits couloirs en bonne neige permet de rejoindre facilement l'arête. 

On la chevauche ensuite pendant 2h30 en alternant neige et rocher. La neige n'est pas aussi ferme que je l'avais promis et l'ensemble est assez technique avec des contournements des gendarmes assez délicats. La course dans ces conditions vaut bien AD.

On atteind le sommet ravis de cette jolie ascension.

La descente sera nettement moin sympatique. Jusqu'au vallon de la Jasse, on évolue sur une infâme croute qui se brise 3 fois sur 4 en blessant les tibias. Dessous c'est une neige sans cohesion où il n'est pas rare d'enfoncer toute la cuisse. 

On râle et on peste mais on finit par rejoindre la trace de raquette.

Après une boite de paté, on oublie la croute et on se rappelle de ce beaux moments entre ciel et neige.

20141221 105507

L'arête du Pin avec 3 ou 4 cordées aujourd'hui

20141221 110759

Terrain Mixte ludique

20141221 122702

Terrain mixte plus délicat en neige un peu pulverulante

20141221 130638Bonheur du sommet